Les œuvres d’art ont un réel pouvoir en matière d’avantages fiscaux. 

La défiscalisation des toiles est ouverte à tous les contribuables.

Les conditions à suivre pour la défiscalisation d’Art

Plusieurs avantages sont au rendez-vous, car, en favorisant les avantages fiscaux, c’est un moyen efficace pour la France de conserver son potentiel artistique. 

La facture est la seule preuve fiscale pour le Trésor Public. 

Elle sera aussi nécessaire pour obtenir une assurance. Il sera judicieux de prévenir l’assureur en protégeant les œuvres en cas d’incendie, de dégâts des eaux, de vol… Généralement, toutes les compagnies intègrent dans leur formule une garantie « objets de valeur ». Il suffit de choisir l’assurance en fonction de celle de cet objet.

Une rentabilité obtenue avec une possession de 5 ans

Généralement, il est conseillé de s’attarder sur les jeunes artistes dont la cote de popularité ne cesse de croître. Dans quelques années, il y aura de grandes chances pour que la toile acquise permette d’obtenir un bénéfice non négligeable. Cette méthode est très efficace, le prix d’achat sera relativement faible, le risque est donc maîtrisé.

Les experts estiment qu’une œuvre devra être conservée, pendant au minimum 5 années pour espérer une certaine rentabilité.